Comment choisir son appareil auditif ?

choix de l'appareil auditif

La surdité atteint de plus en plus de personnes au même titre que la presbyacousie qui se traduit par une baise de la capacité auditive. Les audioprothèses se posent comme la solution à ces gênes qui se révèlent insurmontables au quotidien. Oui, mais avec toute la panoplie de produits que l’on retrouve actuellement sur le marché, comment faire son choix ?

La forme de l’appareil auditif

Outre les capacités de l’appareil auditif, le premier critère d’achat devra se porter sur la forme de l’appareil et la sensation de confort qu’il promet. Les appareils les plus répandus sont les plus classiques. Ils promettent un bon niveau de confort et offrent de belles sensations d’écoute. Ils intègrent notamment une partie électronique à placer derrière l’oreille et qui est reliée à un embout situé à l’entrée de l’oreille, ce qui vient boucher le conduit auditif. Les appareils intra-auriculaires se révèlent quant à eux plus complexes et sont à conseiller à la presbyacousie. Ils sont souvent réalisés sur mesure contrairement aux appareils classiques qui sont de tailles et de formes standards, et sont quasi invisibles puisqu’ils se placent directement dans le creux de l’oreille. Enfin, la dernière trouvaille technologique qui séduit le plus d’utilisateurs, c’est les mini-contours qui se démarquent par leur forme mini, leur esthétique et le bon niveau de confort qu’il offre grâce à leur embout ouvert.

Micro omnidirectionnel ou micro directionnel : que choisir ?

Il est bien loin l’époque où les audioprothèse étaient peu esthétiques et difficiles d’utilisation. La plupart des prothèses auditives proposées actuellement sur le marché proposent un bon niveau de confort et intègrent les dernières innovations en la matière, ce qui permet à chacun de trouver le modèle qui répondra au mieux à ses attentes. Lors du choix de l’appareil, il faudra en premier lieu, vérifier le micro qui pourra être soit omnidirectionnel soit directionnel. Le premier se démarque par le fait qu’ils transmettent tous les sons ambiants aux tympans en l’amplifiant tandis que le deuxième propose une filtration du bruit et permet à l’utilisateur de distinguer distinctement les sons ambiants et les voix.

Le niveau de programmation des appareils auditifs

Il existe divers types d’appareils auditifs allant des plus classiques aux plus élaborés. Si les appareils classiques promettent une bonne écoute et une bonne sensation de confort. Les nouveaux appareils connectés proposent des fonctions étonnantes comme une programmation, ce qui permet d’adapter l’appareil à toutes les situations afin qu’il réponde à tous les besoins. On retrouve également des modèles équipés de récepteurs qui permettent à leurs utilisateurs de les faire interagir avec leur Smartphone, leur ordinateur, leur lecteur MP3 ou encore leur téléviseur. L’idéal est d’opter pour un appareil qui promet à la fois une bonne qualité d’écoute et une simplicité d‘utilisation, mais il faut savoir que plus l’appareil sera complexe, plus son prix atteindra des sommets et même avec les aides proposées actuellement, l’achat reste improbable pour bon nombre de personnes.

Enfin, il conviendra de rappeler qu’avant de faire l’achat d’un appareil auditif, il est impératif de prendre rendez-vous auprès d’un audioprothésiste qui pourra conseiller sur les choix du meilleur appareil à retenir en fonction du niveau de surdité.

You may also like...