Des vitamines contre les troubles de l’audition

audition, folate, vitamine b12, vitamines a

Pour beaucoup, la perte d’audition est liée à l’âge et inéluctable…Pourtant, certaines vitamines pourraient freiner la baisse auditive. Notre liste de course vitaminée !

Le folate et les vitamines A et B12 pour protéger l’audition ?

Une étude japonaise a récemment avancé qu’un fort taux de vitamines A ralentissait la perte auditive. Cette étude, menée sur des personnes âgées de plus de 65 ans, a constaté que plus le taux de vitamines A par litre de sang était fort, moins la déficience auditive des sujets était forte. La vitamine A protégerait donc l’audition. Mais l’étude a également montrée que la vitamine A que les sujets avaient dans le corps provenait principalement de leur alimentation, et non de compléments nutritionnelles. N’hésitez donc pas à mettre au menu tous les aliments qui en contiennent en forte dose : du côté des légumes, l’oseille, la carotte, les épinards, les navets ; du côté des viandes, les foies de dinde, de bœuf, de poulet…
Mais la vitamine A ne serait pas la seule à préserver l’audition. En effet, une autre étude, réalisée à Sidney sur une population d’individus de plus de 50 ans, a mis en avant les effets bénéfiques du folate, un dérivé proche de la vitamine B9, et de la vitamine B12. Un niveau faible de ces substances chez les sujets serait associé à une augmentation des risques de déficience auditive.
Pour faire le plein de vitamine B9, choisissez les haricots blancs, les petits pois, les fèves, les épinards ou encore les lentilles et les asperges.
Quant à la vitamine B12, elle est présente en quantité notable dans les foies de bœuf, de mouton, de veau ainsi que dans les rognons de bœuf et de veau. Côté mer, tournez-vous vers le hareng, les huîtres, le maquereau ou encore le crabe et les sardines.

Le magnésium et les Oméga 3

Le magnésium aurait également son rôle dans la protection du système auditif. En consommer limiterait la perte auditive. Voici des aliments riches en magnésium : de germe de maïs ou de blé, du cacao en poudre, des amandes et autres noix de cajou et noisettes… Dans les fruits, on peut remplir son panier de cassis, bananes, figues sèches, de dattes ou abricots frais ou secs.
Enfin les Oméga 3 sont aussi reconnus pour leurs bienfaits. Ils préviendraient la détérioration de l’audition. Une consommation régulière de poisson aurait un impact positif sur la dégradation du système auditif. Selon une étude réalisée par l’université de Sidney, consommer du poisson deux fois par semaine diminuerait jusqu’à 42% la perte auditive chez les individus âgées de plus de 50 ans concernés par l’analyse, par rapport aux personnes qui n’en consomment qu’une fois par semaine. Qu’il soit d’origine végétale, comme dans les huiles de soja, de colza ou de sésame, ou qu’il vienne de poissons tels que le maquereau, le hareng ou le saumon, on n’hésite pas !

Bien sûr, ces recommandations seules ne suffisent pas à préserver l’audition et encore moins à la rétablir. Mais appliquer ces bons réflexes, et ce au quotidien, c’est déjà prendre soin de ses oreilles !

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>