Le remboursement de vos appareils auditifs, quelques cas spécifiques

appareil-auditif-prix-remboursement

Vous pouvez bénéficier d’une prise en charge plus importante, voire totale, de vos dépenses en appareils auditifs dans les cas suivants.

Si vous bénéficiez de la CMU-C

La CMU-C (Complémentaire Maladie Universelle complémentaire) est une complémentaire santé gratuite qui permet un accès aux soins gratuit pour les personnes à faibles revenus (jusqu’à 8 644,52 € pour une personne seule vivant en France métropolitaine). La CMU-C prend en charge une prothèse auditive tous les quatre ans, à hauteur de 500,29 €, en plus du tarif de responsabilité. Si votre médecin prescrit l’appareillage des deux oreilles, la CMU-C prend alors en charge deux prothèses auditives tous les quatre ans, à hauteur de 1 000,58€. Ces montants prennent en compte les premiers embouts, les premières piles et le suivi par l’audioprothésiste.

Attention, pour être remboursé à 100%, vous devez vous baser sur les tarifs de la Sécurité Sociale. De son côté, l’audioprothésiste se doit de vous proposer un modèle à 700€ maximum, et d’un bon niveau de performances (classe C minimum). Si vous optez pour un modèle plus coûteux, les dépassements restent à votre charge. Vous devez impérativement disposer d’un devis, réalisé par l’audioprothésiste, et l’envoyer à l’organisme qui gère votre CMU-C, afin que celui-ci valide la dépense. Ce devis est important car il mentionne les éventuels dépassements de tarifs restant à votre charge.

Si vous avez moins de 20 ans

Pour les enfants et les jeunes adultes de moins de 20 ans, les appareils auditifs sont remboursés par la Sécurité Sociale à 60%, sur la base d’un tarif allant de 900€ à 1 400€. Cette différence de prix dépend de la classe de l’appareil auditif choisi. Il en existe quatre : A, B, C et D, la dernière étant la plus performante. Pour la somme qui reste à votre charge, renseignez-vous auprès de votre mutuelle santé qui peut éventuellement en prendre en charge tout ou partie.

Si vous souffrez de cécité

Les personnes mal voyantes qui ont également besoin d’appareil auditif bénéficient des mêmes conditions de remboursement que les moins de 20 ans, soit un remboursement de 60%, sur la base d’un tarif allant de 900€ à 1 400€. Il n’y a aucun critère d’âge, mais votre ophtalmologiste doit certifier une acuité visuelle inférieure à 2/10ème. Pour la somme qui reste à votre charge, renseignez-vous auprès de votre mutuelle santé qui peut éventuellement en prendre en charge tout ou partie.

You may also like...