De l’hypoacousie à la surdité

hypoacousie-surdité

L’hypoacousie est le terme médical correspondant à la baisse des capacités auditives. Lorsque ces problèmes auditifs sont importants, on parle de surdité.

Deux types d’hypoacousie

L’hypoacousie est une perte de l’acuité auditive qui peut toucher les deux oreilles, même si généralement, une seule est concernée. Il existe deux types d’hypoacousie : celle de perception et celle de transmission. L’hypoacousie de perception signifie que les problèmes auditifs proviennent de la cochlée, située dans l’oreille interne, le cœur du système auditif. Ce type d’hypoacousie peut être causé par :
– le vieillissement naturel du système auditif (la presbyacousie)
– certains antibiotiques
– un neurinome (une tumeur bénigne du nerf auditif)
– la maladie de Menière, s’accompagnant de vertiges et de sifflements
– les séquelles d’un accident vasculaire cérébral ou d’une méningite…

Quant à l’hypoacousie de transmission, elle serait due à une défaillance du conduit auditif externe, de l’oreille externe ou de l’oreille moyenne. Les causes probables d’hypoacousie de transmission sont, entre autres :
– des otites chroniques, quelles soient externes, séreuses ou aigües
– des bouchons de cérumen, corps étranger logé dans l’oreille externe
– l’otospongiose, une maladie qui touche un des osselets de l’oreille interne, et qui concerne le plus souvent les femmes

Le traitement de l’hypoacousie pour éviter la surdité

Le traitement dépend du type d’acousie. Dans le cas de l’hypoacousie de perception, si celle-ci est due au vieillissement naturel, une prothèse auditive peut permettre de compenser la perte auditive. Si des antibiotiques sont responsables de la baisse auditive, le traitement en question doit être modifié. Si un neurinome est détecté, une opération chirurgicale est nécessaire afin de le retirer. Les troubles auditifs liés à la maladie de Menière ou à un accident vasculaire cérébral peuvent être atténués par un traitement médicamenteux.

Si vous souffrez d’une hypoacousie de transmission et qu’elle est due à une otite, un traitement médicamenteux est nécessaire, éventuellement accompagné d’une paracentèse, en fonction du type d’otite. En cas d’otospongiose, une opération permet de remplacer l’étrier, l’osselet de l’oreille interne touché, par une prothèse.

Afin de bénéficier d’un diagnostic précis, consultez votre ORL qui réalisera des examens et établira de quel type d’hypoacousie vous souffrez.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>