L’otospongiose, les femmes plus touchées

otospongiose-oreille-interne

L’otospongiose est une baisse progressive de l’audition qui touche généralement les femmes et se déclare entre 20 et 30 ans. Les symptômes décrits sont une gêne à entendre, qui touche généralement une oreille puis l’autre.

Une déficience de l’oreille interne

L’otospongiose est due à un dysfonctionnement de l’oreille interne, plus particulièrement de l’étrier, un des osselets chargé de faire passer les vibrations sonores du tympan à l’oreille interne. En cas d’otospongiose, le renouvellement osseux de l’étrier ne se fait pas correctement et il est donc de mauvaise qualité. Celui-ci se calcifie, provoquant son blocage progressif. Il est alors de moins en moins capable de transmettre les vibrations sonores. Le tympan, lui, reste normal.
L’otospongiose est probablement d’origine génétique, même si le gène en question n’a pas encore été identifié. C’est pourquoi il est tout de même important de vérifier les antécédents familiaux (cas d’otospongiose ou de surdité inexpliquée). Les facteurs hormonaux peuvent également déclencher ou aggraver la maladie, la puberté ou une grossesse sont donc des périodes à surveiller. Un des symptômes les plus visibles de l’otospongiose est l’apparition d’acouphènes (bourdonnements ou sifflements internes) voire de vertiges dans certains cas, toutefois très rares. Le plus souvent, les deux oreilles ne sont pas touchées en même temps. Si l’otospongiose n’est pas diagnostiquée et traitée, la surdité peut s’aggraver progressivement, ou par à-coups lors des épisodes génitales de la vie d’une femme. Pour cela, l’ORL pratiquera des examens auditifs tels que l’audiogramme, le tympanogramme et un scanner.

Le traitement de l’otospongiose

Lorsque le diagnostic est établi, il existe deux traitements possibles : l’intervention chirurgicale ou le port de prothèses auditives. L’intervention chirurgicale est la solution la plus préconisée car efficace dans 95% des cas. Elle est va améliorer l’audition, si les problèmes auditifs sont complètement ou en partie liés à la déficience de l’étrier. Malgré son fort taux de réussite, un suivi annuel est indispensable afin de surveiller l’audition.
Le port de prothèses auditives est une alternative à la chirurgie, lorsque celle-ci n’est pas envisageable, chez les personnes âgées par exemple ou lorsque l’oreille interne est fortement atteinte. Le fluorure de sodium peut également être prescrit mais son efficacité est discutée.

You may also like...