Dépasser les tabous liés aux problèmes auditifs

malentendant-sourd

Que ce soit la personne sourde qui refuse d’admettre ses problèmes auditifs ou l’entourage qui, sans le vouloir, rejette le malentendant, il est difficile de se confronter aux problèmes auditifs.

Devenir sourd et l’accepter

La perte d’audition, contrairement aux troubles de la vue par exemple, restent à l’écart des préoccupations des Français. On ose dire qu’on voit mal, mais il est plus gênant de dire qu’on entend mal, de peur de « faire vieux ». En effet, seulement 1 senior sur 3 admet s’inquiéter d’éventuels problèmes d’audition. Pourtant, 34% d’entre eux admettent avoir des difficultés à entendre. Cela se traduit le plus souvent par des acouphènes, des sifflements ou des bourdonnements dans les oreilles et des difficultés de compréhension de l’interlocuteur, surtout dans un environnement bruyant. Evidemment, ces difficultés impactent la qualité de vie des seniors et peut mener à un certain désespoir. Pour 90% d’entre eux, cela nuit aux relations sociales ou professionnelles, et dans une moindre mesure, à l’humeur et aux activités du quotidien.
Conscients des répercussions négatives de cette perte auditive, ils sont pourtant peu à effectuer des tests auditifs, seulement 1 senior sur 3.
C’est pourquoi il est nécessaire de parler ouvertement de ces difficultés et casser les tabous. Il est possible d’entretenir l’illusion auprès de son entourage, mais il existe des solutions pour accompagnes les malentendants et améliorer leur qualité de vie.

Vivre normalement en étant malentendant

Les problèmes auditifs ne sont pas réservés aux personnes âgées. Et inversement, ce n’est pas parce que vous avez des problèmes d’audition que vous être vieux. Avec les nouvelles pratiques telles que l’utilisation très fréquente de baladeur, les problèmes auditifs touchent de plus en plus de personnes. Plutôt que de s’enfermer dans une bulle et de se couper de son entourage, il est tout à fait possible pour le malentendant de continuer à vivre avec ses problèmes auditifs. En effet, s’équiper d’un appareillage auditif est devenu un geste quasi banal puisque 38% des seniors affirment qu’ils s’équiperaient certainement en cas de besoin. Porter une audioprothèse n’est pas le reflet d’un handicap. Diriez-vous dire que le port de lunettes en est un ? Bénéficier d’une aide auditive n’est pas non plus anodin, puisqu’il faut un certain temps d’adaptation, mais la contrepartie en termes d’amélioration de la qualité de vie est appréciable. Devenir sourd n’est donc pas une fatalité, peu importe l’âge auquel les problèmes auditifs surviennent. Le plus important est de ne pas les ignorer et d’en parler à votre médecin ou votre entourage au plus vite.

Source : Etude IPSOS pour la JNA, février 2013, effectuée sur un panel de 500 ind. de plus de 50 ans (ie seniors).

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>