Amplifon gagne la bataille des appareils auditifs contre Audika

prothèses auditives: Audika détrôné par Amplifon

Le groupe italien Amplifon a enregistré un chiffre d’affaire de  828,6 millions d’euros en 2013 dépassant ainsi le groupe leader des appareils auditifs Audika. Pour la première fois depuis sa création, Audika qui était classé numéro un sur le marché de l’audioprothèse en France, se trouve détrôné par son concurrent.

Amplifon, premier distributeur mondial de prothèses auditives

Amplifon, considéré depuis des années comme le premier distributeur mondial de prothèses auditives, a également réussi à conquérir le marché français d’appareils auditifs grâce à une stratégie bien étudiée.  En effet, le rythme soutenu de développement du réseau de points de vente avec 35 acquisitions et ouvertures en 2013 a permis au groupe de détenir 11% de parts de marché en France et d’atteindre une notoriété assistée de 35% auprès des + de 55 ans.

Désormais Amplifon possède 385 centres, contre 460 pour Audika sans oublier le mouvement de transfert d’une grande partie de ses magasins vers de meilleurs emplacements. Même réussite en Amérique du Nord et en Asie Pacifique, aux États Unis et au Canada. « En 2013, malgré une situation économique difficile en Europe, Amplifon a démontré une fois encore sa capacité à réagir aux changements, même les plus inattendus, dans le contexte commercial et sur le marché », a déclaré Franco Moscetti, le président d’Amplifon.

Audika enregistre une baisse de chiffre d’affaires et procède à une réorganisation

Audika a clôturé les comptes consolidés annuels 2013  avec un recul de ventes qui a ramené l’activité à son niveau de 2008. Sur l’exercice 2013, Audika a réalisé un chiffre d’affaires annuel de 102,9 M€, soit une baisse de -4,5%. Le chiffre d’affaires se répartit à 93% pour la France et la Belgique et 7% en Italie. Constat difficile pour Audika, la société a perdu son titre du groupe numéro 1  des prothèses auditives en France, face à son grand rival italien Amplifon.

Le Conseil d’Administration d’Audika qui s’est réuni le 17 mars 2014 pour arrêter les comptes annuels, a mis au point une stratégie de «réorganisation de la gestion et l’animation de son réseau» et d’une «optimisation» des coûts au cours de 2013.

Alain Tonnard, le PGG d’Audika a déjà annoncé cette réorganisation et optimisation des coûts dans le journal Le Monde. Le PDG a reconnu une baisse «ponctuelle» des ventes et a déclaré la décision «de réorganiser en profondeur la société.» Tout en précisant que « C’est vrai, Amplifon nous a dépassés. Mais c’est d’une courte tête, et la partie n’est pas terminée. »

Alain Tonnard explique les mauvais résultats par les éléments externes et internes à l’entreprise : le retard de la campagne annuelle de communication de 2013, le contexte économique difficile qui n’encourage pas les patients à s’équiper en prothèses auditives…etc. Il a rappelé que sur environ 6 millions de malentendants en France seulement 1,2 million de personnes sont équipées de prothèses auditives.

Avec cette réorganisation Audika vise à  renouer avec la croissance en 2014 sur ses trois marchés:  France,  Belgique, Italie. Dès le mois de janvier le groupe a lancé une nouvelle solution auditive : «Connect by Audika» sous sa propre marque.

You may also like...