Congrès de l’UNSAF 2015 : le programme de la 37e édition

congres de l UNSAF

La 37e édition du Congrès des audioprothésistes-Unsaf prévue le 10, 11 et 12 avril prochain au Cnit de Paris La Défense. Organisée chaque année par le Syndicat national des audioprothésistes-Unsaf, le rassemblement 2015 se déroulera sous la tutelle du président de l’Unsaf, Luis Godinho et du président du Syndicat national des médecins ORL (SNORL), Jean-Michel Klein. Le programme de cette nouvelle édition a d’ores et déjà été partagé et promet d’être plus qu’intéressant.

À retenir pour ce congrès de l’UNSAF 2015

La 37e édition du congrès de l’UNSAF comptera évidemment quelques ateliers et expositions de divers fabricants d’appareils d’auditifs et d’autres acteurs clés du secteur de l’audioprothèse, ce qui permettra de découvrir les nouveautés en termes de solutions auditives. On y retrouvera également des séminaires portant sur des thématiques intéressantes comme la journée pluridisciplinaire qui annonce le thème : « Bien entendre pour prévenir le déclin cognitif bien entendre pour mieux vieillir ». Cette rencontre se déroulera sous l’égide de Paul Avan et d’Éric Bizaguet et sera animée par de nombreux conférenciers tels que Xavier Perrot, Sharon G. Kujawa ou encore Didier Bouccara.

Comme il a été remarqué que la prise en charge des aides auditives par le régime obligatoire et complémentaire a suscité de nombreuses polémiques ces dernières années, le sujet revient cette année parmi les thématiques retenues pour la table ronde à travers deux sujets dédiés à savoir : « La prise en charge des patients souffrant de troubles de l’audition : oubliés de la solidarité nationale ? » et l’« Audioprothèse : quel rôle des organismes complémentaires d’Assurance Maladie dans la régulation de l’offre ? ».

Les conférences des candidats au titre de lauréat du Collège national d’audioprothèse compteront des sujets intéressants comme l’« Estimation du rapport signal sur bruit en sortie d’aide auditive ; mise en oeuvre, application » de Franck Leclere ou encore l’« Utilisation conjointe de l’audiométrie automatique de Bekesy et des CPAR dans la détermination des caractéristiques de l’acouphène » d’Anne-Laure Kretz. Par ailleurs, la santé publique profite de cette rencontre pour y partager ses précieuses recommandations, notamment pour informer le public sur les complications que peuvent amener les troubles de l’audition s’ils ne sont pas soignés rapidement. Elle va aussi parler des autres pathologies en rapport avec les troubles auditifs telles que les risques de démences ou encore l’accélération du déclin cognitif chez les personnes âgées. Enfin, la santé publique dénonce le système de l’assurance complémentaire et celle de l’assurance maladie puisque la prise en charge qu’ils promettent ne permet pas toujours à la population de s’équiper d’appareils auditifs.

Comment y participer ?

Pour pouvoir visiter gratuitement les salons et assister aux conférences, il suffit de s’inscrire sur le www.unsaf.org, avant le 27 mars prochain. Au-delà de cette date, l’accès au site ne sera plus possible et il faudra payer 20 € à l’entrée pour pouvoir assister aux salons. L’inscription aux conférences et aux ateliers se fera également sur le site officiel, mais sera payante. Le tarif est de 300 € mais les adhérents au syndicat Unsaf pourront bénéficier d’une remise de 100 €.

You may also like...