Découverte d’un gène nommé ISL1 capable de préserver l’audition

Etude sur les mécanismes de l'audition et solution pour la protection de l'oreille interne

L’Organisation Mondiale de la Santé l’a clairement souligné dans son rapport rendu public le 27 février 2013 à Genève à l’occasion de la Journée internationale de l’audition : « des millions de personnes souffrent d’une perte auditive qu’il est possible d’atténuer ou d’éviter ». Il est à noter que la plupart des cas de perte auditives sont causés par l’exposition à un bruit excessif, aux infections auriculaires ou au vieillissement.

Une étude publiée récemment par une équipe de scientifiques de Harvard Medical School vient mettre plus de lumières sur ces deux causes majeures de déficience auditive à savoir l’exposition à un bruit excessif et le vieillissement et……….la solution pour y remédier !

Causes de la déficience auditive 

Tout le monde connaît les répercussions de la perte auditive sur la vie de la personne ainsi que sur la société en général. Cette maladie représente, en effet, un obstacle majeur devant l’insertion professionnelle et sosiale des patients. Elle influence également le parcours scolaire des enfants souffrant des problèmes d’audition et entraîne par conséquent un sentiment d’isolement et de frustration chez les malentendants qui éprouvent des problèmes de communication avec les autres.

De ce fait il est très important de bien connaître les causes de la déficience audititive afin de mieux protéger son capital auditif. Les chiffres révélés par l’OMS au cours de l’année 2013/2014 sont pour le moins très inquiétants : plus de 5% de la population mondiale, soit « plus de 360 millions de personnes dans le monde souffrent de déficience auditive incapacitante » dont le tiers relève de la catégorie de plus de 65 ans (328 millions d’adultes et 32 millions d’enfants de moins de 15 ans).

L’organisation a cité la liste des causes majeures entraînant la surdité :  certaines maladies infectieuses comme la rubéole, la méningite, la rougeole et les oreillons, l’exposition excessive au bruit au travail ou dans les boîtes de nuit et le vieillissement.

Selon l’Organisation mondiale de la santé , il est possible de préserver son audition grâce aux vaccination, les tests auditifs et le traitement précoce.

Une étude sur les mécanismes et la préservation de l’audition

Une récente étude sur les mécanismes de l’audition et les moyens pour préserver le capital auditif était menée par le Dr Zheng-Yi Chen, Dr Mingqian Huang et un groupe de chercheurs de la Harvard Medical School, Eye and Ear, de Massachusetts.

L’équipe a pris comme cible de leurs recherches les deux causes les plus répandues de la perte auditive à savoir le vieillissement et l’exposition au bruit excessif.

L’objet de leur expérience sont des souris qui manifestent une présence accentuée du gène ISL1 dans l’oreille interne.  Les résultats de l’expérience étaient impressionnants ; contrairement aux  souris sans le gène introduit, les souris qui bénéficient du ISL1 jouissent d’une audition meilleure même si elles sont vieillissantes ou exposées au bruit.

Constat : la présence accentuée de ce gène participe à la protection de l’oreille interne et ce en protégeant les cellules ciliées de l’oreille interne contre la dégénérescence liée au vieillissement ou suite à l’exposition à des bruits excessifs.

La bonne nouvelle est que les résultats de cette recherche, publiés dans le « Journal of Neuroscience », pourraient s’appliquer également à l’homme ce qui aidera à préserver le capital auditif chez les êtres humains.

You may also like...