Dyapason sensibilise ses audioprothésistes aux risques des réseaux de soins

dyapason

70 audioprothésistes ont été conviés à la conférence donnée par l’économiste Frédéric Bizard, enseignant à Sciences Po et expert en protection sociale auprès du Sénat.

Une amélioration des compétences

Dyapason a invité ses audioprothésistes  à une conférence de l’économiste Frédéric Bizard, enseignant à Sciences Po et expert en protection sociale auprès du Sénat, le 1er décembre dernier. Durant cette rencontre, ils ont pu entendre les arguments avancés par Bizard concernant la suppression des réseaux de soins. D’après les résultats de ses recherches, il semblerait qu’une montée de compétences des professionnels de santé est impérative afin d’espérer une amélioration de la prise en charge des patients. Le système des réseaux de soins quant à lui, reste un frein auquel il faudra apporter des changements.

Durant la conférence, Frédéric Bizard a aussi expliqué que s’il n’y a pas d’expertise médicale, les hausses de volumes des plateformes et la qualité qu’elles promettent ne seraient pas performantes.  Il assure également que le réseau doit pouvoir fournir des aides auditives  à ses audioprothésistes partenaires. Il pourra ainsi à la fois maîtriser le prix et le protocole.

Continuer l’effort pour réduire les tarifs

Selon Frédéric Bizard, les réseaux considèrent la santé comme une sorte de marchandise et ne tiennent pas toujours compte de la relation de confiance qui s’établit entre le patient et son audioprothésiste. En effet, les plateformes transfèrent les questions de confiance à l’assureur alors que ce dernier n’a pas à intervenir dans le processus. Pourquoi les assurances ont-elles la mainmise sur le secteur ? Tout simplement à cause de la fameuse course à la performance ! Les réseaux continuent d’attirer de nouvelles complémentaires-santé afin de peser davantage sur les professionnels de santé.

Avec ce genre de tableau, il est bien difficile de continuer à croire que les professionnels travaillent à baisser les prix, mais il semblerait que tout soit mis en œuvre afin que les réseaux puissent proposer les meilleurs prix. Cependant, entre les tarifs des cotisations, l’hostilité des professionnels de santé et l’absence d’impact sur le non-recours aux soins, on ne s’étonne pas de voir la facture grimper.

Pourquoi sortir des réseaux ?

Toujours selon Frédéric Bizard, la seule solution serait de supprimer l’ensemble de ces dispositifs afin de réduire au mieux les tarifs et d’améliorer le choix des patients. En effet, ce sont bien souvent ceux qui ont les moyens peuvent s’offrir des soins. Le fait de sortir des réseaux serait également intéressant pour les audioprothésistes souhaitant regagner la confiance de leurs patients.

L’indépendance professionnelle des soignants est nécessaire afin d’améliorer la prise en charge des patients. Une réforme globale du système de santé est également à prévoir afin de sortir des sentiers battus. S’il n’y a pas de professionnels de la santé alors, il n’y aura plus de réseaux et les coûts seront mieux régulés. Eric Bizaguet, cofondateur de Dyapason et président d’honneur de la CNA, a notamment avancé que l’organisation des réseaux de soins doit être revue, ils manquent de transparence et de considération pour les professionnels indépendants. Bref, il apparaît que la mise en place d’un nouveau système de santé est impérative afin de faire évoluer le secteur.

You may also like...