Journée mondiale de l’audition : les troubles auditifs mis sous les projecteurs

jeunes et troubles auditifs

D’après le dernier rapport publié par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), il semblerait que la nouvelle génération ait adopté des habitudes dangereuses qui risqueraient d’entrainer des pathologies de l’oreille. En clair, le nombre de jeunes souffrant de troubles auditifs devrait augmenter dans les prochaines années.

Trouble auditif : un constat alarmant

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’inquiète de la santé des jeunes d’aujourd’hui. D’après les résultats de leur dernière enquête menée sur des personnes âgées de 12 à 35 ans dans les pays développés et en voie de développement, il semblerait que plus d’un milliard de jeunes risquent de souffrir de troubles auditifs. Ce constat est appuyé par les comportements à risque qu’ont ces jeunes. Entre l’utilisation à excès des écouteurs, les niveaux sonores des discothèques, des bars et autres salles de jeu, il devient urgent de prévenir les dégâts irréversibles que cela pourrait, à terme, entrainer à leurs oreilles.

Selon une étude réalisée par l’institut Ipsos lors de la Semaine du son, 98 % de la population dans une tranche d’âge de 15 à 45 ans connaissent les risques qu’ils encourent à s’exposer autant aux bruits. 78 % d’entre eux déclarent d’ailleurs qu’ils ont souffert d’acouphènes après avoir passé une soirée dans un endroit bruyant comme une discothèque ou un bar. Et malheureusement, moins de 10 % des personnes interrogées ont pris la peine de consulter un Oto-rhino-laryngologiste pour s’informer des causes des acouphènes et les différentes solutions qui permettent de les éviter.

Les solutions proposées par l’OMS

Pour prévenir les dommages que ces pratiques pourraient causer chez les enfants et les jeunes, l’Organisation mondiale de la santé propose toute une liste de solutions efficaces à appliquer dès maintenant. Parmi les solutions avancées, l’on citera la révision niveaux sonore dans les établissements tels que les discothèques et les bars. Le seuil est désormais fixé à 85 décibels, soit l’environnement sonore dans l’habitacle d’une voiture, car au-delà, cela induit des dommages sur l’oreille interne. Tout le monde a son rôle à jouer dans cette entreprise, que ce soit les parents, les enseignants, mais aussi et surtout le gouvernement qui devra redoubler d’effort pour prévenir ce risque sanitaire. Outre la révision du seuil sonore, l’OMS préconise l’utilisation de bouchons d’oreilles dans les lieux publics où la musique est souvent mise à fond comme les salles de concert ou les clubs.

L’OMS préconise également de réduire le temps d’écoute avec les écouteurs et autres casques audio. En effet, près de 89 % des jeunes de 15 à 25 ans déclarent en user au quotidien sans craindre de mettre le volume à fond. Avec l’utilisation du Smartphone et autres accessoires de jeux, les autorités craignent que le nombre de malentendants va doubler voire tripler dans les cinq années à venir. Pour s’en prémunir, l’OMS mise sur une vaste campagne : « l’écoute sûre » (Make Listening Safe). Et comme aujourd’hui, c’est la Journée mondiale de l’Audition, il convient de rappeler que pour éviter les troubles auditifs, il vaut mieux adopter les bons gestes.

You may also like...