La moitié des pays n’ont pas les capacités de prévenir et de traiter les déficiences auditives

OMS: la moitié des pays n'ont pas de programme de prévention auditive et d'appareillage des malentendants

Selon le « The European Health Report 2005 », la déficience auditive chez l’adulte est l’une des afflictions les plus importantes dans le monde,  elle fait partie du top 10 des conditions qui ont le plus d’impact sur la vie humaine dans 47 pays sur 52. Un classement inquiétant surtout si l’on sait que les problèmes de l’audition deviennent de plus en plus répandus. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a rendu public un rapport sur la prévalence de la perte auditive indiquant que la moitié des pays n’ont pas les capacités nécessaires pour prévenir et prendre en charge les troubles de l’audition qui touchent plus de 360 millions de personnes un peu partout dans le monde !

Des chiffres inquiétants: 360 millions de personnes sourdes et malentendantes dans le monde

L’enquête menée par l’OMS, à l’occasion de la Journée internationale de l’audition, célébrée le 3 mars, révèle des chiffres et des statistiques pour le moins inquiétants. En effet, plus de 5% de la population mondiale souffrent d’une déficience auditive handicapante, dont près de la moitié habite en Asie du Sud-Est et Asie Pacifique. Selon ces nouvelles estimations ce sont plus de 360 millions de personnes qui sont touchées par la surdité.

La catégorie la plus exposée à la perte de l’audition est celle des séniors : un tiers des plus de 65 ans – soit 165 millions dans le monde – sont concernés par les problèmes auditifs. En ce qui concerne les enfants, 32 millions d’enfants de moins de 15 ans souffrent d’une déficience auditive due essentiellement aux infections auriculaires.

Les principales causes de la perte auditive

Les causes de la perte auditive sont multiples et variées allant de l’exposition à un bruit excessif aux lésions de l’oreille jusqu’aux traumatismes crâniens  mais la presbyacousie (perte auditive liée au vieillissement) est sans doute la raison principale de la perte auditive dans le monde. Chez les enfants, les infections auriculaires figurent parmi les principales causes de pertes auditives. Certaines maladies infectieuses comme la rubéole, les oreillons ou encore la méningite sont également considérées comme l’origine de troubles auditifs sévères.

Ces maladies sont dans la plupart des cas susceptibles d’être prévenues par la vaccination or le problème se pose en particulier dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Dans un communiqué de presse, Etienne Krug, le directeur du Département pour la prévention de la violence et des traumatismes et handicaps de l’OMS a affirmé que : « Les résultats de cette enquête montrent clairement que les gouvernements et les partenaires doivent investir en faveur de la prise en charge des troubles de l’audition ».

Nombreux pays ne s’intéressent pas à l’audition

« La moitié environ des cas de perte auditive peuvent être facilement évités et un grand nombre de cas peuvent être traités s’ils sont diagnostiqués précocement et si le patient bénéficie d’une intervention adaptée» souligne le docteur Shelly Chadha, de l’unité Prévention de la cécité et de la surdité de l’OMS.

Toutefois et malgré le nombre élevé de personnes atteintes de déficiences auditives « seulement 32 des 76 pays qui ont répondu à l’enquête ont mis au point des plans et des programmes pour combattre les affections auriculaires », souligne le rapport de l’Organisation. En effet, parmi les personnes qui ont besoin d’une aide auditive, moins d’une sur 40 en dispose dans le monde étant donné que l’accès au service d’appareillage et les quantités produites ne permettent pas de satisfaire la demande. « L’offre actuelle d’appareils auditifs couvre moins de 10 % des besoins mondiaux. Dans les pays en développement, moins d’1 malentendant sur 40 dispose d’un appareil auditif », affirme le Dr Shelly Chadha, qui poursuit que « L’OMS envisage de recourir au transfert de technologie pour promouvoir l’accès aux appareils auditifs dans les pays en développement ».

L’OMS encourage les pays à investir davantage pour prévenir et traiter les déficiences auditives en élaborant des programmes de prévention de la perte auditive via la vaccination des enfants et les dépistages et prises en charge précoces. Ces pays doivent remédier au manque de personnel qualifié, d’établissements de formation, de données et de plans nationaux afin de pouvoir répondre aux besoins des personnes atteintes de troubles de l’audition.

You may also like...