L’association de consommateurs UFC-Que Choisir dénonce les dessous du marché des audioprothèses

association consommateur

L’association de consommateurs UFC-Que Choisir a publié hier le résultat de son étude portant sur le secteur de l’audioprothèse baptisée « Audioprothèses – Un marché verrouillé au détriment des malentendants ». Cette étude s’est accompagné d’une enquête baptisée « Prothèses auditives — Vos oreilles valent de l’or » ainsi que d’un communiqué de presse qui a eu pour titre : « Marché des aides auditives, la scandaleuse rente des audioprothésistes ». Focus sur ce news qui a fait trembler tout le secteur de l’audition.

L’accès à des soins de qualité

Dans son étude portant sur le marché des audioprothèses, l’association de consommateurs UFC-Que Choisir revient sur les difficultés pour les Français d’accéder à des solutions auditives de choix en raison de leur prix trop élevé. En effet, même si le marché des audioprothèses connait ces dernières années une forte croissance, il reste que les malentendants français ne peuvent pas toujours accéder aux meilleurs équipements auditifs.

C’est d’ailleurs dans l’optique de dénoncer les pratiques actuelles que l’association des consommateurs a partagé le résultat de son étude. Elle a également formulé quelques propositions adressées aux pouvoirs publics. L’objectif étant d’aider au mieux les gens à accéder à des soins de qualité.

Les requêtes d’UFC-Que Choisir

Le rapport énonce des mesures qui devraient aider à mettre en place en meilleure concurrence entre les audioprothésistes, mais aussi de faire baisser les prix des appareils auditifs sans que la qualité en soit lésée. UFC-Que Choisir a notamment demandé à ce que le nombre d’audioprothésistes formés augmente de manière rapide et durable et ce, chaque année.

L’UFC – Que Choisir espère également que l’achat des aides auditives et le choix des prestations et de suivi soient bien dissociés. Enfin, l’association des consommateurs estime qu’il est plus qu’impératif de mieux informer les consommateurs sur les dessous des liens qui subsistent entre les audioprothésistes et les fabricants d’aides auditives.

Tout se rapporte aux questions financières

Au fil des pages, l’association des consommateurs UFC – Que Choisir dénonce les problèmes que rencontrent les Français lorsqu’il s’agit de s’équiper d’appareils auditifs ou d’accéder aux soins de qualité. Elle avance sur les 6 millions de malentendants français, seuls 1,5 million sont équipés d’aides auditives. En cause, le prix des appareils auditifs qui va de 1550 € à 3100 €. De plus, les remboursements de l’assurance maladie et de la complémentaire santé sont très limités, ce qui n’aide pas à améliorer l’accès aux soins et aux appareils auditifs.

Qu’est-ce qui doit être changé ?

L’association des consommateurs UFC – Que Choisir explique ces prix par la revente des audioprothésistes des appareils à 4,5 fois leur prix d’achat. Ils les prennent en effet auprès des fabricants et les proposent à un prix relativement élevé que les gens ne peuvent pas toujours payer.

À travers ses recommandations pour les pouvoirs publics, l’UFC – Que Choisir espère que des changements vont s’opérer dans le secteur de l’audioprothèses, et ce, dans l’intérêt des malentendants français. Entre la demande pour l’amélioration des formations des audioprothésistes, la dissociation de l’achat de l’audioprothèse et des services associées (soins et suivis) ou encore la transparence sur les liens entre les fabricants et les audioprothésistes, l’association des consommateurs n’y est pas allée de main morte. On attend la réaction des pouvoirs publics !

You may also like...