Sensorion se lance dans le développement de médicaments anti-acouphène

sensorion

Sensorion, une TPE spécialisée dans le traitement des maladies de l’oreille interne, prévoit de se lancer dans le développement de médicaments qui seront utilisés en traitement des troubles d’auditions. Elle a récemment annoncé une nouvelle levée de fonds auprès de ses actionnaires pour le financement de ses essais techniques.

Un traitement médicamenteux de la surdité périphérique

Les pathologies de l’oreille interne touchent actuellement des millions de personnes et si les solutions auditives connaissent un grand boom ces dernières années, le secteur est complètement délaissé par l’industrie pharmaceutique. C’est d’ailleurs pour rattraper le retard que Sensorion a choisi de se lancer dans le développement de médicaments anti-acouphène. Ils estiment notamment que les consommateurs doivent avoir le choix, mais si l’on sait qu’aucun médicament ne permet réellement de traiter la surdité périphériques, il n’y a même pas de concurrence avec les appareillages.

Une nouvelle levée de fonds vient récemment d’être annoncée par Sensorion à l’attention de ses actionnaires pour le financement des essais cliniques de la nouvelle molécule. Cette molécule permettrait de traiter efficacement et rapidement les acouphènes. Pour rappel, Sensorion a été créé en 2009 et se spécialise dans le traitement des maladies de l’oreille interne. Il a déjà lancé une première levée de fonds en 2013, ce qui lui a permis de continuer ses études. Dans ses nouvelles recherches, le TPE s’intéresse aux cellules ciliées et à leur connexion avec les neurones primaires. Le résultat de leur étude a notamment laissé entendre qu’une modulation de l’activité neuronale permettrait de prévenir la surdité périphérique et de la traiter efficacement.

Le médicament candidat SENS-111

Grâce à la somme obtenue via la nouvelle levée de fonds, l’enseigne peut désormais avancer dans ses recherches. Le médicament candidat SENS-111, annoncé comme le médicament révolutionnaire qui permettrait de traiter les acouphènes, va entrer en phase Ib. D’après les résultats des recherches de Sensorion, il est possible de bloquer le récepteur de l’histamine H4 au niveau de l’oreille, un récepteur aussi remarqué comme cause de l’asthme, avec une molécule active. C’est d’ailleurs sur cette molécule que se base l’ensemble des recherches de l’enseigne.

Sensorion se penche actuellement sur trois programmes différents de R&D à un stade préclinique avancé. Le premier consiste à définir la connexion des cellules ciliées et des neurones primaires. Le deuxième a pour objectif de mettre au point un traitement médicamenteux contre les infections virales de l’oreille. Le dernier programme quant à lui, implique des essais sur des animaux afin de s’assurer de l’efficacité du traitement avant l’expérimentation humaine.

A terme, la commercialisation du médicament devrait être confiée à un groupe pharmaceutique. À la fois efficace et innovant, cette trouvaille devrait attirer plus d’un investisseur, de quoi assurer une pérennité des recherches de Sensorion.

A l’heure où les questions de problèmes auditives et d’acouphènes sont au centre des inquiétudes, surtout pour les plus de 40 ans, le médicament candidat SENS-111 sera la bienvenue. S’il promet les résultats énoncés par le TPE alors, le marché des solutions auditives aura à s’en faire. En effet, si les consommateurs sont fans d’innovations technologiques, il reste que des traitements médicamenteux efficaces trouveront aussi rapidement preneur, de quoi créer la concurrence.

You may also like...