Signs, un restaurant-bar où tout le monde doit parler en langage des signes

Un restaurant où il faut commander en langage des signes

Signs, un restaurant à Toronto qui vient d’ouvrir ses portes le 16 juillet. Il se distingue par un concept insolite; tout ceux qui se trouvent à l’intérieur de ce restaurant (employés et clientèle) doivent s’exprimer uniquement en langage des signes.

Tous les serveurs de Signs sont sourds et malentendants

« Signs » est le premier restaurant au Canda qui recrute uniquement des serveurs sourds. Du coup, le client se voit « obligé » d’effectuer sa commande en langage des signes s’il veut se faire comprendre et servir.

Une première dans le monde de la restauration au Canada, qui vise à donner aux gens une vision plus claire sur le quotidien des malentendants et ce d’une façon très ludique. Le restaurant constitue désormais un lieu d’échanges entre la communauté sourde de Toronto et les gens entendants.

Comment y arriver ? En fait, la direction du restaurant a adapté les menus avec des pictogrammes permettent aux clients de connaître quelques rudiments essentiels pour commander les repas et tenir une discussion simple avec les personnes déficientes auditives.

Vivre dans « le monde des sourds » le temps d’un repas

Le concept se base sur la dimension ludique, certes, mais au-delà de ce côté divertissement, il se révèle être un outil pédagogique innovant. Au plaisir de manger en famille ou entre amis s’ajoute une expérience unique d’apprentissage du langage des signes, extraordinaire non ?

Derrière le concept on retrouve le propriétaire Anjan Manikumar qui a eu l’idée du restaurant grâce à son travail en tant que gestionnaire à un Boston Pizza à Markham. En effet, Anjan a remarqué le malaise des clients malentendants qui avaient du mal à se faire comprendre par le personnel entendant. Du coup, il a décidé de s’engager dans le service de la communauté sourde qui a souvent du mal à trouver un emploi dans le secteur de la restauration axé sur la parole.

Manikumar a commencé à apprendre le langage gestuel américain, connu sous le nom ASL. En parallèle, il a enrichi son vocabulaire par des interactions avec des gens sourds et malentendants de son entourage.

« Signs »  ou « Signes » en français, donne l’occasion aux personnes déficientes auditives de travailler et de manger en utilisant leur langue. Il permet également aux personnes entendantes d’apprendre davantage sur la communauté des sourds, leur quotidien, leur langage…

Aider à résoudre le problème du chômage des personnes sourdes et malentendantes

Ce restaurant présente un premier pas vers la sensibilisation des entrepreneurs à la nécessité de faire plus d’effort dans l’intégration des personnes souffrant des troubles de l’audition dans leurs entreprises. En effet, une enquête réalisée en 1998 par l’Association des Sourds du Canada, a révélé que 37% des Canadiens sourds étaient au chômage. En 2006, Statistiques Canada a recensé un taux de chômage de 10.4% pour les personnes atteintes de trouble de l’audition. Ce chiffre est estimé à la hausse pour les gens touchés par une surdité complète.

« Il n’y a pas de modèle. Personne n’a jamais fait ça », a déclaré le chef exécutif de « Signs », Marc Breton.  Les employés doivent apprendre comment communiquer avec le personnel déficient auditif dont tous les serveurs de la salle à manger. Un défi unique que le restaurant relève en attendant que d’autres se lancent dans l’aventure !

You may also like...