Smartphones et oreillettes : réduisez le volume !

oreillette

Entre la musique, les jeux en ligne et autre visionnage de vidéo, les Français utilisent en excès les casques et les oreillettes reliées à leurs Smartphones. Il convient toutefois de rappeler qu’à long terme, cette mauvaise habitude a des conséquences des plus désastreuses sur l’audition.

Mieux prendre soin de ses oreilles

Durant la Journée nationale de l’audition (JNA), le slogan a été : « écoutez de la musique avec modération sur votre Smartphone ». Cette campagne a été mise en place afin d’inciter les gens à mieux  prendre soin de leur oreilles et de réduire l’utilisation de leurs Smartphones et de leurs tablettes au quotidien.

 Selon une enquête réalisée par l’IFOP  pour la JNA, un Français sur deux utilise son Smartphone au moins une heure par jour et les chiffres augmentent chez les jeunes de moins de 24 ans, car neuf adolescents sur dix utilisent en excès leurs Smartphones. À noter que l’enquête a été menée auprès d’un panel de 1 202 personnes âgées de 15 ans et plus.

Les effets néfastes des écouteurs

Toujours d’après les résultats de l’enquête menée par l’IFOP  pour la JNA, sept jeunes sur dix écoutent de la musique sur leur Smartphone ou leur ordinateur au moins une heure par jour et 25% d’entre eux, dépassent les deux heures par jour.  65% d’entre eux n’utilisent pas de casques, mais des oreillettes de Smartphone, ce qui est d’autant plus dangereux. En effet, les oreillettes s’introduisent directement dans le creux de l’oreille, ce qui entraîne plus de problèmes, car on le sait, le conduit auditif est assez fragile et le bruit que l’on entend via les oreillettes est mille fois plus élevé que le bruit ambiant.

91% des utilisateurs d’oreillettes écoutent leur musique dans les bus et le métro, ce qui est d’autant plus risqué, car ces espaces sont déjà bruyants. Résultat : les jeunes entre 15 à 17 ans ont tendance à monter le volume de leur oreillette, ce qui augmente les risques de lésions auditives. Autre mauvaise habitude notée chez les jeunes de 15 ans et plus : l’utilisation des casques sur l’oreille au coucher. En effet, la plupart des utilisateurs s’endorment avec leur casque sur les oreilles. Enfin, un tiers des 28-34 ans ont pris l’habitude d’écouter leur musique avec le volume au maximum.

Les mises en garde à retenir

Si les jeunes sont nombreux à ne pas tenir compte des messages de prévention avancée par le ministère de la santé, les plus âgés  (35 ans et plus) ont compris qu’il est important de prendre soin de ses oreilles. 86% d’entre eux choisissent ainsi d’écouter la musique plus modérément.  Les moins de 35 ans sont plus de 39% à avoir déjà souffert d’acouphènes ou de bourdonnement dans l’oreille et les risques que cela se mue en des troubles auditifs plus sévères ne sont pas à écarter.

Au su de ces constats, les professionnels de santé préconisent un changement d’habitude et le port d’un appareil auditif au besoin. L’idée est de prévenir les troubles auditifs et d’en finir avec l’écoute intensive, que ce soit avec des casques sur ordinateurs ou sur des oreillettes avec les Smartphones. L’Organisation mondiale de la santé limite d’ailleurs l’utilisation des casques à moins d’une heure par jour.

You may also like...