Un J.T sur la Coupe du Monde de football en langue des signes pour les personnes sourdes ou malentendantes

Les sourds et les malentendants suivent un JT sur la Coupe du Monde en langue de signes

Le droit à l’information est un droit universel que personne ne peut remettre en question ; tout le monde doit avoir l’opportunité de connaître ce qui se passe autour de lui. Partant de ce principe, les médias multiplient de plus en plus leurs efforts pour satisfaire ce besoin et donner l’occasion à toutes les catégories du public de suivre l’actualité.

Preuve à l’appui : un journal télévisé sur la Coupe du Monde de Football 2014 diffusé quotidiennement à l’intention des personnes souffrant de problèmes d’audition. L’émission est conçue par la société toulousaine Websourd et diffusée sur France 3, elle est totalement présentée en langue de signes.

Websourd : JO de Londres et JO de Sotchi en langue de signes

Le journal télévisé sur la Coupe du Monde 2014 en langue de signes n’est pas le premier de son genre en France. Il était précédé par deux expériences similaires lors des JO de Londres (2012) et de Sotchi (2014), mais le réalisateur et les partenaires sont toujours les mêmes. En effet, l’initiative des émissions sur les événements sportifs en langues de signes était prise par Websourd et encouragée par France Télévisions et France 3 Midi-Pyrénées.

Websourd est un site informatif toulonnais crée depuis 10 ans et dont la mission est de diffuser l’actualité pour les personnes sourdes et malentendantes. Les dirigeants du site tenaient à permettre aux gens souffrants de problèmes auditifs d’être informées et au courant des nouveautés,des critiques, etc. Leur ambition était de présenter quotidiennement un Journal Télévisé portant sur les actualités et traduit en langue des signes. «Nous nous approchons de cet objectif grâce au rapprochement avec France Télévisions» se réjouissent-ils.

La grande première pour Websourd était la réalisation d’une édition quotidienne des JO de Londres (2012) puis un journal des Jeux Olympiques de Sotchi en début de l’année 2014, et ce entièrement en langue des signes. Le site cherchait une «collaboration pour un journal télévisé quotidien en langue des signes, diffusé sur le Web, et pourquoi pas sur France Télévisions». L’idée proposée par Websourd a complètement séduit les responsables de France Télévisions et France 3 Midi-Pyrénées qui ont collaboré avec le site en prêtant leurs installations et leur personnel technique.

Les deux  journaux Olympiques ont connu un énorme succès auprès de la communauté sourde ou malentendante. Ils étaient présentés par deux journalistes sourds de Websourd, Wallès kotra et Olivier Calcada, qui ont commenté le déroulé des compétitions olympiques, en langue de signes. Chaque émission avait une durée de 9 minutes, pendant lesquelles les deux journalistes décryptaient les informations, apportaient un regard critique sur les performances des athlètes, etc.

« Brésil à la une » pour les malentendants

Les deux éditions qui portaient sur les JO de Londres (2012) et de Sotchi (2014) ont permis à l’équipe de Websourd de réaliser un succès imbattable. 70 000 internautes avaient suivi les flashs info pour les JO 2012. Le succès de ces deux premières expériences a encouragé Websourd à prévoir de couvrir d’autres grands événements sportifs : la coupe du monde de football de 2014 et les Jeux Olympiques de Rio en 2016.

Le site propose aux personnes atteintes de déficience auditive une édition quotidienne intitulée « Brésil à la une » présentée par Olivier Calcada, journaliste sourd, et ce toujours en langue de signes et en collaboration avec France Télévisions. l’édition qui dure huit minutes est enregistrée tous les matins à 10 h 30 dans le studio télé de la chaîne régionale France 3 Midi-Pyrénées et  diffusée par la suite sur le Web. Elle est est suivie par près de 5000 internautes. « Je suis traducteur depuis huit ans et suis habitué à être filmé quand je signe, mais avec « Brésil à la Une » il y a beaucoup de caméras, c’est plus difficile », commente Olivier Calcada, qui s’entraîne souvent avant l’émission à… maîtriser son regard  « Car si les gestes sont importants, les yeux font également passer un message », explique Sophie Scheidt la réalisatrice de l’émission.

Seul point négatif de l’expérience : il est impossible de montrer des extraits de matchs. « On se contente de photos fixes, on espère pouvoir diffuser des extraits de compétitions pour le prochain Euro 2016 (en France Ndlr) et Jeux Olympiques de Rio », déclare Sophie Scheidt.

L’équipe éditoriale de Websourd travaille actuellement sur un nouveau projet: une  édition hebdomadaire ou même quotidienne à l’intention des millions de sourds et malentendants français. Websourd a également été retenue par le gouvernement pour tester un relais téléphonique pour les personnes sourdes et malentendantes.

You may also like...